Enfin un vrai chez-moi ! (Gwendoline Arget)

Aller en bas

Enfin un vrai chez-moi ! (Gwendoline Arget)

Message par Gwendoline Arget le Sam 25 Nov - 7:39

Gwendoline Arget



   
A quoi ressembles-tu ?

A l'Académie Tsuki, Angleterre

A son arrivée à l'Académie, Gwendoline paraît très renfermée sur elle-même, mais surtout très nerveuse. Elle attache la plupart du temps ses longs cheveux blonds en natte ou en queue-de-cheval haute bien qu'il lui arrive de les laisser détachés. Ses yeux verts son très expressifs ainsi que son visage aux traits fins bien qu'elle arrive à masquer ses émotions si besoin. Son corps svelte et sa petite taille (1m60) font qu'on la dirait plus jeune qu'elle ne l'est réellement. Elle porte souvent des habits sombre et confortables type jean ou leggings avec un sweat à capuche large. Elle garde également sur elle au moins une de ses précieuses gardes qu'elle glisse soit dans la ceinture d'arme qu'elle possède, soit dans une sacoche ou dans son sac-à-dos pour plus de discrétion. A ce propos, elle chausse la plupart du temps des bottes en cuir assouplies par le temps avec glissé à gauche une petite dague. Elle porte tout le temps autour du cou un médaillon de style ancien avec glissé à l'intérieur une photo de ses parents, et une d'elle et son frère. On peut très souvent la voir jouer mécaniquement et nerveusement avec son pendentif, soit en enroulant la chaîne autour de ses doigts, soit en ouvrant et en referment le médaillon.

5 ans après

Bien que son physique n'ai pas beaucoup changé, ses traits se sont marqués légèrement, montrant qu'elle a vieilli. Ses cheveux sont un peu plus courts, ils lui descendent désormais au milieu du dos. Elle les laisse désormais détachés constamment, sauf lorsqu'elle est de garde, préférant les natter. Ses yeux verts sont toujours aussi expressifs. Elle a également grandit un peu réussissant à gagner 5 cm (1m65), et ses formes se sont accentuées. On pourrait dire qu'elle a fait sa puberté plus tard que la normale, en tout cas, sa poussée de croissance. Elle fait désormais plus attention à la façon dont elle s'habille, même si cela reste simple. Les sweat trop grands sont presque oubliés, remplacés par des pulls plus ajustés et plus élégants. Oubliés également les leggings sportif, sauf en cas de force majeure (garde ou activités sportive). Les gardes quant à elles sont bien sagement rangées dans son appartement, grâce à une évolution de son pouvoir. Il lui arrive de porter des bottines à talon ou des tropéziennes, mais sa préférence va toujours à ses anciennes bottes bien entretenues. Ce qui ne change pas, c'est la présence de la petite dague soit dans sa chaussure gauche, soit camouflée ailleurs, ainsi que la présence autour de son cou de son médaillon.


   
Quel genre de personne es-tu ?

A l'Académie Tsuki, Angleterre

 Très timide et très renfermée sur elle-même, elle a commencé à s'ouvrir aux autres à l'Académie. N'aimant pas les endroits confinés, ou se trouver au milieu d'une foule, ne supportant pas les contacts physiques, elle cherchait pourtant inconsciemment la compagnie des autres, leur proposant son aide ou provoquant en duel des gens bien plus forts qu'elle pour le simple plaisir d'avoir un échange. Studieuse et curieuse, ayant envie de tout découvrir, elle qui n'avait jamais été dans un quelconque établissement scolaire s'inscrivit à beaucoup de cours différents, allant même jusqu'à réclamer un cours particulier de premiers secours au professeur McAllister. Elle vivait constamment dans le passé, un simple mot, un simple geste étant susceptible de raviver ses souvenirs le plus souvent douloureux. Son médaillon, seul souvenir de ses parents disparut était le symbole de sa honte d'être faible, et de son passé, elle était celle pour qui ses parents s'étaient sacrifiés afin qu'elle et Kénan puissent vivre.

5ans après

Toujours méfiante au premier abord, Gwendoline est néanmoins devenue bien plus ouverte au autres, et plus joyeuse. L'Académie lui ayant offert la sécurité, une sécurité relative, mais une sécurité tout de même, elle s'est épanouie. Son médaillon n'est plus le symbole de sa culpabilité, mais celui de sa fierté. Elle vit, alors qu'elle ne devrait plus exister depuis longtemps, et elle a compris que jamais elle n'aurait pu sauver ses parents, et qu'ils s'étaient sacrifiés en connaissance de cause, ils avaient fait leur choix, et ce qu'ils voulaient c'était voir leurs enfants grandir et être heureux. Elle ne vit plus dans le passé, mais pense désormais à l'avenir avec espoir. Elle reste toujours curieuse, lisant toujours autant afin d'apprendre le plus de choses possible. Elle reste néanmoins toujours réticente face aux contacts physique, préférant une poignée de main à une accolade. Une autre chose qui n'a pas changé, c'est sa haine à l'encontre des abrutis, ceux qui avaient détruits sa vie d'avant, il y a si longtemps. C'est néanmoins une jeune femme plus sereine et plus heureuse.


   
As-tu une capacité spéciale ?

 A l'Académie Tsuki, Angleterre

Gwendoline peut faire apparaître la partie coupante d'armes blanches. Elle est limitée à ses trois gardes offertes par son père avant sa disparition ainsi qu'à des flèches. Le dépassement de ses limites se solde par une perte de conscience, chaque utilisation la fatiguant un peu plus. Elle peut invoquer ses armes sur une plage de 10 minutes, avec 3 heures de repos entre chaque. Durant ces 10 minutes, elle peut faire apparaître une dizaine de flèches, et 3 lames différentes. Les lames sont bleues translucides

5 ans après

Grâce à une évolution de son pouvoir, Gwen' n'a plus besoin de ses gardes ou de ses hampes, elle fait désormais apparaître les armes en entier, pouvant même invoquer son arc. Elle est toujours limitée au même types d'armes, mais ses limites ont grandement évoluées au prix d'un entraînement journalier. Elle n'a quasiment plus besoin de temps de repos, et arrive parfois à invoquer deux armes en même temps, néanmoins ceci l'épuise et elle ne peut plus rien invoquer pendant trois heures après. Elle a aussi découvert accidentellement qu'elle pouvait faire apparaître des balles d'armes à feu, mais n'arrive plus à reproduire cet exploit..


   
Qu'as-tu vécu ?

Avant Tsuki

Que dire d'avant Tsuki... Il y a avant et avant. L'avant heureux, et l'avant empli de galères et de misère. Avant, les Arget vivaient heureux dans leur maison perdue au milieu d'une forêt en Mayenne, en France. Une famille de magiciens s'entraînant chaque jour dans le plus grand des secret. La vie de Gwendoline n'a jamais été normale. Même là, pas d'école pour elle, elle apprenait avec sa mère à la maison, pas d'amis non plus, et les visites étrangères étaient rares. Un temps insouciant partagé entre les jeux, les devoirs et les entraînements. Une vie simple, mais heureuse. Jusqu'à l'arrivée impromptue dans leur vie d'une petite équipe de militaires français. Une scène fulgurante et violente se joua alors devant les yeux de la petite fille alors âgée de 9 ans. Son père fut tué sous ses yeux et sa mère se sacrifia vraisemblablement pour que ses enfants puissent s'échapper. Deux enfants de 2 et 9 ans se retrouvèrent livrés à eu mêmes, effrayés, sans savoir où aller, et ne sachant rien de la vie extérieure. Il leur fallut apprendre vite. Des échanges de services, du ménage contre un repas chaud ou un lit ou une douche. Des petits boulots simples pour s'acheter des vêtements. Apprendre l'anglais pour être compris de n'importe qui. Une vie dans la rue, une fuite constante à travers l'Europe. Jusqu'au jour où une lettre arriva, changeant la vie des deux enfants.

A l'Académie Tsuki, Angleterre

Une vie presque normale commença alors pour l'adolescente de 17 ans. Des cours, des rencontres. Elle devenait une étudiante comme les autres. Ayant d'abord du mal à se faire à l'Académie, restant comme prisonnière de son passé, une partie d'elle était resté dehors avec son petit frère, lui occasionnant de nombreuses nuits d'insomnies. Cela s'améliora grâce au jardinier qui lui donna une "potion magique" pour mieux dormir, puis à l'arrivée de son frère elle dormi enfin sur ses deux oreilles. Néanmoins, les abrutis courraient toujours, et s'approchaient de plus en plus de l'Académie. Apprendre à utiliser les moyens technologiques moderne comme le téléphone ou l'ordinateur, lui permirent de mieux s'intégrer et de poursuivre son objectif d'une vie normale. Un certain banquet lui fit réaliser sa méconnaissance de certains gestes, ce qui lui fit solliciter un cours auprès de l'infirmier. Ce fut à partir de ce moment qu'elle prit conscience de son désir d'aider, de sauver les gens. Une passion était née.
La fin de sa scolarité approchait et elle n'avait aucune envie de devenir professeur ou surveillante, ni même de travailler là où elle avait étudié. Elle ne pouvait pas non plus s'acheter un appartement à Thouhills, cela aurait été trop dangeureux, bien qu'amoindris, diminués, les militaires français la cherchaient toujours. Et qu'allait-elle bien pouvoir faire de sa vie ?

Avant Gleann Saor

Elle se mit donc à faire ses recherches. Tout d'abord, elle fit en sorte d'avoir une existence aux yeux de la loi anglaise, carte d'identité, passeport et tous les papiers nécessaires, afin d'être en règle. Un pas de plus vers la normalité. Elle devint traductrice, seul métier lui étant rapidement accessible puisqu'elle était parfaitement bilingue. Elle s'engagea ensuite chez les pompiers volontaires pour pouvoir aider les gens, conformément à ce qu'elle aimait faire. Vint ensuite le moment de se trouver un lieu de résidence. En écoutant les bruits de couloirs et en recherchant où étaient partis ceux qu'elle avait connue à l'Académie elle finit par entendre parle de Gleann Saor une ville calme, où les gens détenant des pouvoirs comme elle étaient protégés, sans intervention de l'Agence. Elle n'avait jamais pu leur faire totalement confiance, cela l'arrangeait donc de ne plus avoir à faire à eux. Elle se fit muter dans la caserne de la ville, et arriva bientôt dans cette nouvelle ville pleine de promesses. Elle allait, pour la première fois depuis longtemps, avoir un vrai chez-elle..


   
Derrière l'écran

   Ton surnom : Gwen'
   Ton anniversaire : 22 mars 2000
   Une remarque ? : Euh... euh... non ! Enfin si ! Validez moi please ! ^^

   

   
(c) Yumiko sur Initium Novum
avatar
Gwendoline Arget

Messages : 1
Date d'inscription : 15/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin un vrai chez-moi ! (Gwendoline Arget)

Message par Marco Wakasa le Mar 5 Déc - 1:10




Bravo ! Tu es validé(e)

Pardon encore pour ce retard, j'aime ton personnage et ta fiche ^^ J'ai autant hâte de rp avec la Gwendoline du passée que celle du présent. Avec Archie et tout ceux qui t'intéresseraient (donne moi juste le temps de reposter les rps si tu veux bien ^^;)

Maintenant que tu es validé(e), tu peux commencer à RP. Je te propose également d'aller faire quelques recensements pour :
- ton logement
- ta famille
- ton avatar

Rien de bien sorcier en somme
Passe un bon moment parmi nous o/
(c) Yumiko sur Initium Novum

avatar
Marco Wakasa

Messages : 151
Date d'inscription : 14/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum